Histoire des Elfes de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire des Elfes de la nuit

Message par Asra le Dim 8 Oct 2017 - 23:40


Les elfes de la nuit (ou kaldorei) sont une race puissante et mystique dont les origines remontent aux temps anciens, bien avant que les hommes ne foulent la terre. Ces êtres alors immortels ont été les premiers à étudier la magie arcanique, fondant une civilisation avancée qui, à son apogée, occupait un très vaste territoire sur le continent de Kalimdor. La vanité des elfes de la nuit aboutit à la Grande Fracture du monde et à l'arrivée de la Légion Ardente, si bien que les survivants de cette race ont conçu une société radicalement différente de leur ancien empire afin de ne plus répéter les erreurs du passé. Cet héritage étendu en fit des individus autosuffisants, mais dont l’isolationnisme est cependant remis en question par l'arrivée de nouveaux peuples à même de les combattre comme d'en faire des alliés.

La naissance des elfes de la nuit :

Il y a environ 15 000 ans, une tribu de trolls indifférente aux turpitudes de son espèce et en profonde harmonie avec la nature est venue s'installer près des eaux scintillantes du Puit d'Eternité, la principale source de magie d'Azeroth. Au fil du temps, le pouvoir cosmique des eaux du lac affectèrent ces trolls sombres, élevant dans la grâce leurs esprits et leurs silhouettes pour donner naissance à une nouvelle race : les elfes de la nuit. Beaucoup ont la conviction que c'est la déesse Elune qui les amena sur les rives du Puit d'Eternité. Quelque soit la vérité, ces nouveaux êtres abandonnèrent bien vite leurs anciennes traditions pour se tourner vers la déesse qu'ils pensaient sommeiller au fond du lac durant le jour et s'élever parmi les étoiles durant la nuit. Ils découvrirent le nom de "Kalimdor" et d'autres mots de la langue titanique pour communiquer avec Elune. Et leurs recherchent leur permirent de découvrir de nombreux artefacts dans la périphérie du Puit. Bientôt, ils adoptèrent le nom de "Kaldorei", qui signifiait "enfants des étoiles" dans leur langue natale.

Les premiers prêtres et voyants ont étudié le Puit avec une curiosité insatiable, poussés à découvrir ses secrets et maîtriser son incroyable pouvoir. A mesure que leur nombre augmentait, les elfes de la nuit ont exploré Kalimdor et rencontrés ses innombrables créatures. Les arbres, les fleurs et les créatures forestières les ont regardés s'épanouir, ce qui amena de puissantes entités primordiales à leur rencontre. L'une d'entre elles n'était autre que Cénarius, un demi-dieu de la forêt qui leur consacra du temps pour leur enseigner les secrets du monde naturel. Cénarius adorait les elfes de la nuit et croyait qu'ils avaient le potentiel pour devenir de grands gardiens de l'équilibre.  

Ainsi, les kaldorei ont développé une forte empathie pour les forêts de Kalimdor et se sont épanouis dans l'harmonie avec la nature. En parallèle, leur curiosité au sujet du Puit d'Eternité s'est embrasée et nombre d'entre eux se sont décidés à poursuivre l'étude des arcanes. C'est autour des rives du lac qu'ils ont bâti le coeur de leur civilisation ; une capitale du nom d'Elun'dris (l'Oeil d'Elune). Les seules créatures qui mirent en cause leur expansion furent les dragons. Ces êtres anciens étaient les protecteurs du monde et les elfes de la nuit pensaient que leurs secrets devaient restés gardés.


L'Empire Kaldorei :

Avec le temps, de plus en plus d'elfes aspiraient à une vie différente. Tout d'abord attirés par les arcanes, les secrets du Puit d'Eternité devinrent pour eux une véritable obsession. Ils ont rigoureusement étudié ses énergies et celles ci devinrent une part entière de leur civilisation, une source de pouvoir à portée de main dont ils se délectaient avidement. Avec l'aide de la magie, ils élevèrent d'immenses temples et bâtirent des routes aux quatre vents. Repousser les limites devint la force motrice de la race kaldorei et le règne de la Reine Azshara marqua l'entrée dans un âge d'or. La reine était adorée par tous les elfes, mais les castes inférieures de la société développèrent une certaine rancoeur envers ses plus grands serviteurs : les nobles Bien-nés. Elun'dris fût bientôt renommée Zin-Azshari (Gloire d'Azshara).

Seules les nations trolls furent ouvertement hostiles aux elfes de la nuit. Malgré leurs tentatives pour bloguer l'expansion de l'Empire Kaldorei, aucune nation n'atteint une échelle aussi vaste dans l'histoire récente de notre monde. L'influence d'Azshara était telle qu'elle éclipsait les rêves les plus fous de Lei Shen et des sages Zandalaris. Galvanisés par les énergies du Puit d'Eternité et détenteurs d'une magie toute puissante, les elfes de la nuit en vinrent bientôt à menacer directement les deux plus grands empires trolls d'Azeroth : Amani et Gurubashi. En seulement quelques années, ces derniers furent fragmentés. Cependant les elfes ne s'intéressaient pas à la conquête ; aux yeux d'Azshara, les trolls étaient une nuisance mineure et leurs guerres étaient la marque d'esprits primitifs, ou du moins non éclairés. Les trolls de Zandalar obtinrent une trêve durable, mais gardent encore de nos jours un profond sentiment de honte mêlé de haine à l'égard des elfes de la nuit qui les ont vaincus.

Ainsi l'Empire Kaldorei était au comble de sa puissance lorsqu'Azshara et les Bien-Nés réalisèrent qu'ils n'avaient encore exploité qu'une infime portion de la puissance du Puit d'Eternité. A mesure que leurs expériences progressaient, ils constatèrent qu'ils pouvaient altérer l'ordre même de l'univers, que ce soit pour créer ou détruire à loisir. Bien qu'ils aient convenu que la magie arcanique était intrinsèquement dangereuse, ils continuèrent à pratiquer leurs sortilèges avec imprudence, provoquant des séismes en cascade dans le Néant Distordu. Malgré ses avertissements, le demi-dieu Cénarius ne put que constater son échec à raisonner les mages Bien-Nés. Même si l'essentiel des elfes de la nuit continuaient de vénérer la nature, il savait au fond de lui même que l'arrogance d'Azshara avait franchi un cap de non retour. Si bien que les voeux de pureté de la race elfique formulés par la reine devinrent le terreau fertile d'une paranoïa qui allait durablement scinder la société.


La guerre des Anciens :

Au fur et à mesure que leurs pouvoirs augmentaient, les Bien-Nés devinrent de plus en plus cruels avec les individus moindres. Même la beauté légendaire de la Reine Azshara fût voilée par l’orgueil ; elle commença à se couper de ses sujets, préférant la compagnie exclusive de ses mages. Les pandarens, pourtant alliés de longue date avec les elfes de la nuit, décidèrent de rompre tout lien, anticipant peut être les dangers à venir. En dépit de son isolement relatif, Azshara attira bientôt l'oeil de puissance jusqu'à lors inconnues : Le Titan Noir Sargeras réussit à contacter la reine et son plus fidèle assistant : le Seigneur Xavius. En échange de nouveaux pouvoirs, il demanda aux Bien-Nés d'ouvrir une porte d'entrée vers Azeroth, promettant la bénédiction à venir de leur race. Dans leur insolence, les mages ont cherché à utiliser la magie de Sargeras à des fins plus personnelles, mais furent bientôt consumés par cette puissance qu'ils tentaient en vain de maîtriser.

A mesure que la barrière entre les mondes s’amoindrissait, Sargeras envoyait toujours plus d'émissaires démoniaques afin d'élargir le portail et de préparer sa venue de l'au delà. Ces monstres étaient les soldats d'une armée immortelle connue sous le nom de Légion Ardente, vouée à détruire l'ensemble de la Création. Tous les elfes de la nuit ne restèrent pas indifférents à ces incursions. Un petit groupe, dirigé par Malfurion Hurlorage, le premier druide, Tyrande Murmevent, la futur Grande Prêtresse d'Elune et Jarod Chantelombre réalisèrent la menace posée par Azshara et ses alliés maléfiques. Quand Sargeras apprit que sa victoire imminente était menacée par quelques elfes, il déchaîna ses armées sur Azeroth afin d'éradiquer tous ceux qui étaient indignes de sa venue : à savoir l'entièreté de la race kaldorei.

Une grande guerre débuta dans tout Kalimdor lorsque d'Anciens protecteurs ont surgi pour aider le jeune Malfurion face aux armée immortelles de Sargeras. Le demi-dieu Cénarius, les dieux sauvages, les Aspects draconiques, les Anciens et quantité de races se soulevèrent toutes ensemble. Les mois avançant, la Résistance Kaldorei parvint à obtenir des victoires décisives qui l'amenèrent aux portes de Zin-Azshari. Et au plus fort de la bataille du Puit d'Eternité, Malfurion parvint à perturber le sortilège maintenant le portail et couper définitivement la Légion Ardente d'Azeroth.


La Grande Fracture :

Les puissances déchaînées autour du Puit d'Eternité étaient telles qu'il implosa. Cela eut pour effet un immense cataclysme connu sous le nom de Grande Fracture. D'innombrables créatures furent envoyées au fond des mers alors que le continent même se déchirait. De l'emplacement du Puit d'Eternité subsiste à présent le Maelstrom, une tempête continuelle au milieu de la Grande Mer où les magie élémentaires se rassemblent pour former un vortex. Si l'essentiel des Bien-Nés disparurent lors de ces événements, une bonne partie de la race kaldorei avaient été massacrée par la Légion Ardente et ses suivants. Les survivants se détournèrent des arcanes pour se consacrer exclusivement à l'harmonie avec la nature. Ils s'installèrent dans la vallée du Berceau-de-l'Hiver, sur le flanc du Mont Hyjal et entreprirent de rebâtir la civilisation.

Malgré cette quiétude retrouvée, la profonde addiction à la magie du frère de Malfurion, Illidan Hurlorage, poussa ce dernier à commettre l'irréparable. Alors que le Puit d'Eternité étaient en train de s'effondrer, le chasseur de démons avaient rempli trois flacons de ses eaux. Ne pouvant plus supporter la disparition du Puit, il déversa les fioles dans un lac du Mont Hyjal, transformant celui ci en un nouveau puit. En refusant d'abandonner ses pouvoirs et en mettant de nouveau en danger son peuple, Illidan s'exposa au courroux de son frère qui ordonna à la Gardienne Maiev Chantelombre, soeur de Jarod, de l'enfermer à jamais dans les tréfonds.

Des années passèrent durant lesquelles les elfes de la nuit ont travaillé sans relâche à restaurer leur empire déchu. Préférant la vie au coeur des bois à celle des cités dantesques qu'ils avaient naguère bâti, ils apprirent à façonner la nature pour en faire leur nouvelle habitat. Bientôt, une nouvelle cité fût bâtie à la base du Mont Hyjal : Havrenuit. Bientôt, les dragons revinrent observer les progrès des elfes. Malfurion les alerta de l'existence d'un nouveau puit d'Eternité, ce qui ne manqua pas d'éveiller leurs craintes d'un retour de la Légion Ardente. Un pacte fût décidé entre les enfants des étoiles et les aspects draconiques : Alexstrasza, la Lieuse de vie, rapporta un gland enchanté, ultime reste de l'Arbre Mère G'hanir, et le plaça dans le puit. D'autres histoires racontent que c'est Malfurion lui même qui apporta une branche de G'hanir pour faire naître Nordrassil, le premier Arbre-Monde.

Cet arbre aux pouvoirs formidables servirait à réguler le pouvoir du nouveau puit et le dissimuler de la Légion Ardente. Il servirait à la fois de symbole de connexion entre l'arcane à la nature, mais aiderait aussi les elfes de la nuit et le monde naturel à guérir de la Grande Fracture. En récompense de leur efforts face aux démons, les elfes de la nuit reçurent aussi une bénédiction de Nozdormu, l'aspect du temps : tant que l'arbre monde serait debout, les elfes resteraient insensibles à l'âge et à la maladie. Ysera, la Rêveuse, plaça quand à elle un enchantement qui permettrait aux esprits elfes de la nuit d'être lié à son propre royaume : une dimension éthérée du nom de Rêve d'Emeraude. Le pacte noué avec Ysera supposait que les druides passent de longues périodes d'hibernation afin d'emprunter les sentiers du Rêve d'Emeraude et de protéger celui ci de toute intrusion aux côtés de la dragonne.

Etant donné l'absence relative des druides, Tyrande fonda aux alentours de l'an 9400 BDP l'armée des Sentinelles afin de surveiller les forêts et en chasser les derniers éléments de la Légion Ardente. L'un des événements majeurs de la période fût la Guerre du Satyre (-9300 BDP), durant laquelle les serviteurs de la Légion Ardente survivants se rassemblèrent sous les ordres de Xalan, le seigneur de la Flamme Emeraude. Face aux pertes terribles endurées par leurs frères, un groupe de druides commença à expérimenter une dangereuse transformation en loup. Ces "druides de la Meute" canalisaient leurs pouvoirs à travers un puissant artefact appelé Faux d'Elune afin de maîtriser leurs nouveaux pouvoirs, mais leurs tentatives échouèrent et ainsi naquirent les premiers worgens. Les satyres furent finalement vaincus, repoussés aux confins des territoires kaldorei et à jamais désorganisés. Mais Malfurion dut se résoudre à enfermer les druides de la Meute dans le Rêve d'Emeraude avant qu'ils ne représentent une menace pour les siens. Il créa lors de la même occasion le Cercle Cénarien, une puissante organisation druidique chargée de surveiller la nature et de maintenir l'équilibre de celle ci.


La Longue Veille :

Les Bien-nés demeurèrent un vaste problème pour les kaldorei. Ceux qui avaient survécu à la Grande Fracture essayèrent de s'assimiler au reste de la société mais ne purent longtemps contenir leur dépendance à la magie des arcanes. Dirigés par Dath'Remar, ces Bien-nés voyaient les druides comme des lâches pour avoir abandonné le pouvoir des arcanes : avant de sommeiller, Malfurion les avait avertis que toute utilisation de la magie serait punie de mort. Dans un tour de force, Dath'Remar et ses disciples déclenchèrent une terrible tempête magique sur la forêt d'Orneval ce qui déclencha la colère des elfes de la nuit. Craignant pour leurs vies, ces derniers décidèrent d'exiler les Bien-Nés pour de bon. Ainsi, les mages quittèrent Kalimdor, naviguant à travers l'océan en quête de nouvelles terres à coloniser. Par la suite, ils établirent la nation de Quel'Thalas au nord des Royaumes de l'Est. Les elfes de la nuit, de leur côté maintinrent une attention constante aux dangers posés par leurs ennemis, débuta ainsi une période connue sous le nom de "Longue Veille".

En l'absence de Malfurion, Tyrande devint la dirigeante des elfes de la nuit. Néanmoins, les druides se réveilleraient en cas de crise majeure pour la race. La plus grande de ces crises fut probablement celle de la Guerre des Sables Changeants (-975 BDP). Dans les temps anciens, les empires trolls forcèrent les Qirajis à se retirer dans l'antique cité d'Ahn'Qiraj. Ils ignoraient cependant que cet endroit était aussi la prison du Dieu Très Ancien C'Thun. Ainsi, les Qirajis se développèrent au cours des siècles sous l'influence de l'éternel, liant à leurs efforts une autre race insectoïde appelée les silithides. Lorsque les Qirajis se revélèrent au grand jour pour conquérir Azeroth, ils firent face aux elfes de la nuit menés par l'Archidruide Fandral Forteramure et la prêtresse de la lune Shiromar. Ce n'est qu'avec l'aide des vols draconiques que les Qirajis purent être repoussés : Anachronos, Merithra, Caelestrasz et Arygos ont répondu à l'appel et forcé les insectoïdes à se replier une fois de plus dans les tréfonds d'Ahn'Qiraj. Mais alors que ces derniers s'apprêtaient à riposter, les dragons rentrèrent dans la cité et érigèrent le Mur du Scarabée : une barrière enchantée sensée contenir les Qirajis le temps qu'une puissante armée se constitue pour les détruire définitivement. Fandral reçu un artefact capable d'ouvrir les portes d'Ahn'Qiraj : le sceptre des Sables changeants. Cependant, la mort de son fils Valstann durant la guerre le fît rentrer dans une rage profonde et il brisa l'artefact, endommageant par là même les liens entre son peuples et les vols draconiques.


La Troisième Guerre :

L'isolement des elfes de la nuit fût brisé lors de la Troisième guerre alors que des réfugiés des Royaumes de l'Est arrivèrent en grand nombre aux marges de leur territoire. Les orcs, alors en quête de ressources, avaient envoyé le chef Grom Hurlenfer dans la forêt d'Orneval. Les entreprises de déforestation des orcs furent l'actes déclencheur d'une guerre avec les elfes de la nuit. Alors que les forces de la nature menées par Cénarius remportaient des victoires toujours plus importantes sur le clan Chanteguerre, une conspiration démoniaque permit à Grom Hurlenfer de retrouver le sang de Mannoroth et de redonner aux siens la puissance de ses anciens maîtres. Ainsi, même le demi-dieu Cénarius ne put contenir la fureur des orcs qui le renvoyèrent dans le Rêve d'Emeraude.

Dans les suites de ce conflit, aussi connu sous le nom de Troisième Guerre, la Légion Ardente et le Fléau envahirent les territoires elfes de la nuit. La grande prêtresse Tyrande rassembla une vaste armée derrière elle et réveilla même Malfurion Hurlorage contre la menace résurgente. Pendant la majeure partie de cette période, les elfes de la nuit restèrent hostiles aux expéditions de la Horde et de l'Alliance dans la région, mais ils se joignirent aux races mortelles lors de la Bataille finale du Mont Hyjal. Alors que le seigneur démon Archimonde, lui même, gravissait les pentes de la montagne avec ses armées démoniaques, se rapprochant toujours plus de l'Arbre-Monde, les forces alliées retardèrent son avancée, permettant à Malfurion Hurlorage d'accomplir un puissant rituel magique. Au prix de leur immortalité, les elfes de la nuit déchaînèrent la puissance des esprits sur Archimonde qui disparut dans une explosion dantesque.

Durant la Troisième Guerre, Tyrande libéra le chasseur de démon Illidan Hurlorage des mains des gardiennes. Nul ne sait si la compassion de la prêtresse l'emporta sur son pragmatisme ce jour là. Mais le traître ne tarda guère à poursuivre ses propres objectifs. Ravissant le crâne de Gul'dan au seigneur Tichondrius, il devint à son tour un puissant démon. Obstinée par la capture d'Illidan, la Gardienne Maiev Chantelombre, soeur de Jarod, poursuivit ce dernier à travers Kalimdor. Mais le traître parvint à lui échapper en levant autour de lui une armée de naga. Des Îles Brisées à Lordaeron, la traque d'Illidan impliqua bien des forces elfiques. Tyrande et Malfurion y prirent part, mais contre toute attente le chasseur de démons sauva à son tour Tyrande. De fait, les deux amants lui accordèrent l'exil. Furieuse, Maiev poursuivit Illidan à travers un portail menant vers l'Outreterre. Mais ceci est une autre histoire...


L'après guerre :

Bien que victorieux, les elfes de la nuit ont beaucoup souffert de ce nouveau conflit avec la Légion Ardente. Leur race devenue mortelle, l'arbre-monde blessé, les forêt d'Orneval envahie par les démons et les orcs, ils durent rapidement réagir sous peine d'être abattus pour de bon. Plusieurs voies apparurent pour remédier à ces nouvelles turpitudes. Fandral Forteramure émit l'idée de créer un nouvel arbre-monde afin de restaurer l'immortalité de son peuple. Malfurion le mit en garde contre une telle cupidité à l'égard de la nature, mais il tomba soudainement dans un comas profond, piégé dans Rêve d'Emeraude, ce qui permit à Fandral d'aboutir dans ses plans. Sur l'île de Kalidar, au nord-ouest de Kalimdor, fût planté la Teldrassil et sur ses branches fût édifiée la grande cité de Darnassus. Cependant, fautes de la bénédiction des aspects draconiques, l'arbre montra des signes de corruption et l'immortalité des elfes ne fût pas restaurée.

Si dans un premier temps les rapports entre les elfes de la nuit et les autres factions d'Azeroth furent plutôt rudes, ils décidèrent après mûre réflexion de rejoindre l'Alliance afin de réfréner le Clan Chanteguerre dans ses oeuvres de déforestation en Orneval. Le Cercle Cénarien préféra arborer la neutralité dans ce conflit, concentrant ses efforts à nettoyer les forêts de la corruption. Plutôt discrets dans un premier temps, il se joignit à plusieurs conflits dont la Deuxième guerre des Sables Changeants en Silithus, la traque des dragons du Cauchemar ou encore l'expédition en Outreterre. Les forces de Tyrande se consacrèrent quant à elles à chasser les forces de la Légion Ardente et du Fléau des territoires kaldorei, colonisant par là même de nouvelles régions comme les landes maudites d'Azshara ou la jungle primitive de Féralas.

Au fur et à mesure que la corruption de la Teldrassil s'aggravait,le Cauchemar d'Emeraude, une forme pervertie du Rêve éponyme, s'étendait davantage. Alors que la plupart des grandes menaces d'Azeroth avaient été vaincues, des gens du monde entier sombrèrent dans le comas, leurs esprits attirés dans le Rêve. Aidés par les dragonnes Alexstrasza et Ysera, ces héros mirent au jour les machinations de Fandral Forteramure : ce dernier avait délibérément plongé Malfurion dans le comas à l'aide de fibres d'aurore et avait greffé la dépouille de Xavius à l'Arbre-monde de Teldrassil, donnant ainsi naissance au Cauchemar d'Emeraude. Le Cauchemar repoussé en son propre domaine, les héros purent regagner l'univers physique. Et au lendemain de leur réveil, Alexstrazsa et Ysera entreprirent de bénir la Teldrassil, consummant en grande partie sa corruption.

Quelques temps après ces événements, un archimage Bien-né du nom de Mordent Ombrégale pris le risque de revenir au Mont Hyjal et de contacter Tyrande. Il proposa à cette dernière de mettre de côté leurs hostilités pour se consacrer aux défis plus larges auxquels la race elfique était confrontée. Malgré les doutes de certaines sentinelles, la proposition fût acceptée et l'essentiel des bien-nés entreprirent de renouer avec leurs anciens frères elfes de la nuit. Tout d'abord discrète, cette assimilation pris de l'ampleur lorsque certains druides et soeurs d'Elune choisirent d'apprendre les secrets des arcanes tandis que des bien-nés se tournèrent vers les voies traditionnelles. Ces changements sociétaux ont marqué le premier pas d'une réconciliation durable entre les anciens nobles et leurs sujets abandonnés.


Le Grand Cataclysme :

A l'autre bout du monde, la malédiction worgen avait ressurgit et déchirait la nation de Gilnéas alors même que la terre semblait se déchirer à nouveau. Les Réprouvés menèrent une invasion maritime sur le territoire Gilnéen. Mais une intervention inespérée des elfes de la nuit permit de rééquilibrer le conflit : à l'aide des pouvoirs de la Faux d'Elune, le druide Valorn Calmebranche et la prêtresse de la lune Belysra Soufflétoile libérèrent les worgens de leur sauvagerie. Brisant le blocus de la Horde autour de Gilnéas, le roi Grisetête et son peuple purent s'enfuir de la péninsule. Après cela, les kaldorei ont accordé l'asile aux worgens dans la cité de Darnassus. Certaines guerrières de cette race ont même reçu l'honneur immense de rejoindre les sentinelles. D'autres worgens se sont également rapprochés des voies druidiques et on intégré le Cercle Cénarien.

Le désordre généralisé causé par le retour de Neltharion et le Cataclysme qu'il a provoqué en Azeroth marqua le début d'une nouvelle ère de violences entre la Horde et l'Alliance. Le territoire elfe fût l'un des principaux fronts de cette nouvelle guerre. La Horde attaqua la première en ralliant les clans de trolls Briselance du nord de Sombrivage, mais les sentinelles parvinrent à repousser cette attaque, si bien que le conflit se concentra dans les forêts d'Orneval plus au sud. Deux offensives de la Horde de Hurlenfer ont ainsi été lancées, mais toutes les deux furent arrêtées par les elfes de la nuit avec l'aide de l'Alliance. Cependant, les colonies d'Azshara ne purent gagner du terrain face au Cartel Baillefond. Désireuse d'établir une voie de ravitaillement entre les elfes de la nuit et la cité de Theramore, l'Alliance mena sa propre offensive dans les Tarides et les Serres-Rocheuses. Durant cette bataille, une gigantesque bombe fût lachée par l'armée de Krom'gar sur le Bosquet de Thal'darah et anéantit celui-ci. Désorganisée par l'exécution de son général par Garrosh en personne, la légion de Krom'gar était désorganisée lorsqu'un bataillon de Theramore entreprit d'armer les Totems Sinistre de la région. Cette entreprise se soldat par une grande victoire qui relâcha la pression faite sur les territoires kaldorei.

Bien que Malfurion Hurlorage soit le co-dirigeant de la race elfique, le Cercle Cénarien est resté neutre dans le conflit et a focalisé ses efforts sur le rétablissement de l'équilibre après le Cataclysme. L'archidruide lui même a arrêté la destruction de Sombrivage avec ses alliés de la nature. Plus au sud, dans les terres arides de Désolace, le Cercle Cénarien entreprit de restaurer la vie tandis que dans les Tarides le druide Naralex mettait un terme à la corruption du Lacis, une jungle folle toute droite sortie de terre par sa faute. La purification de Gangrebois avait quant à elle bien avancée lorsque des gobelins se mirent à exploiter les arbres de la région.

Alors que le continent était plongé dans les guerres de factions, le Mont Hyjal fût attaqué par les forces combinées du Marteau du Crépuscule et du Seigneur Ragnaros, maître des Terres de feu. Aidés par l'archidruide renégat Fandral Forteramure, ils incendièrent une bonne partie des falaises conduisant à l'Arbre Monde, suscitant le courroux de toutes les forces de la nature environnante. Espérant contenir l'influence des dieux sauvages, les fanatiques du Crépuscule créérent des avatars sombres de ces derniers. Mais les gardiens d'Hyjal réussirent à reprendre du terrain jusqu'à s'infiltrer dans le domaine élémentaire de Ragnaros et tuer le seigneur élémentaire, mettant un terme à l'invasion.


L'invasion de Pandarie :

Le Cataclysme n'avait pas seulement détruit une bonne partie du monde ; il en avait révélé des parcelles jusqu'à lors inexplorées. Des brumes magiques qui la recouvraient émergea le légendaire continent de Pandaria. Pour restaurer l'immortalité des elfes de la nuit, le gardien du savoir Vaeldrin recherchait les Bassins de la jeunesse crées par une civilisation antérieure à celle de la Reine Azshara. Avec l'aide de manuscrits anciens, il ouvrit un portail vers les Etendues sauvages de Krasarang où devait se trouver le site magique. Ayant eu une sorte de révélation, Tyrande dépêcha à sa suite un groupe de sentinelles dirigé par la fille de Vaeldrin : Lyalia. Le groupe fût cependant piégé par d'anciens sortilèges mogu placés sur le site. Ce n'est que lorsqu'un aventurier de passage les libéra que les recherches purent continuer.

Les bassins de la Jeunesse s'avérèrent être bien plus néfastes que ce qu'espérait Vaeldrin : faute d'accorder librement l'immortalité, ils étaient utilisés pour transférer l'énergie vitale d'une personne à une autre. Vaeldrin sacrifia sa propre vie lorsque sa fille fût tuée lors d'une embuscade tendue par les mogus. Le corps expéditionnaire elfe de la nuit continua néanmoins ses fouilles à travers le continent, aidant les populations locales face aux mogus et aux troupes de la Horde. Lorsqu'elle atteignit le Val de l'Eternel Printemps, elle constitua une forte garnison dans le sanctuaire des Sept Etoiles. D'autres merveilles archéologiques furent par ailleurs trouvées en Pandarie ; la Cloche Divine fût confiée aux kaldorei qui la ramenèrent à Darnassus afin de l'étudier. Cependant, la cloche fût volée par la Horde.

Le conflit entre la Horde atteint bientôt son paroxysme lorsque Garrosh Hurlenfer s'octroya la puissance du Coeur d'Y'shaarj, un artefact malveillant provenant directement de la dépouille d'un Dieu Très Ancien. Lorsque la guerre civile éclata au sein de la Horde, les elfes de la nuit rejoignirent les rebelles et les forces de l'Alliance pour assiéger Orgrimmar. Alors que l'assaut naval ouvrait la voie vers l'est de la cité, Tyrande arriva à la tête de ses forces par l'ouest et abattit les portes de la forteresse à l'aide de ses lanceurs de glaives. Elles et ses sentinelles ont alors affronté l'avant garde Kor'Kron, permettant aux restes des armées d'envahir la ville.


La guerre en Draenor :

La réouverture de la Porte des Ténèbres sur une Draenor alternative ajoutée à la menace d'une nouvelle Horde toute droite sortie du passé ne manqua pas d'attirer l'attention des elfes de la nuit qui envoyèrent des troupes aux côtés de celles de l'Alliance. La puissante gardienne Cordana Gangrechant fût l'un des premiers héros à poser le pied de l'autre côté du portail, affrontant les orcs aux côtés de Khadgar. Tandis que les sentinelles et les druides renforçaient les avant gardes de l'Alliance à travers le continent, Cordana accompagna l'archimage dans ses recherches et mis au jour la présence de la Légion Ardente, alors représentée par Gul'dan et le conseil des Ombres.

Lorsque l'assassin Garona tenta d'assassiner Khadgar à plusieurs reprises, lui et la gardienne cherchèrent un moyen de la soustraire à l'influence du conseil des Ombres, tout comme Lothar quelques décennies auparavant. Une fois l'assassin capturée, Cordana pris le risque de l'interroger à l'aide de l'Orbe d'assujettissement, un artefact maléfique qui servit plus tard à libérer la semi-orque. Consciente du danger représenté par l'artefact, la gardienne partit le détruire de son côté. Mais même un esprit aussi droit que celui de Cordana ne pût résister aux promesses de la Légion, si bien qu'elle se retourna contre ses alliés. Une telle traîtrise affecta beaucoup Khadgar, mais ce dernier ne parvint guère à arrêter Cordana qui prit la fuite durant le conflit.


Le retour de la Légion Ardente :

Quelques mois plus tard, la gardienne devint l'une des pièces maîtresses du plan d'invasion de la Légion Ardente en Azeroth. Tandis que Gul'dan ouvrait un portail de grande ampleur dans la Cathédrale de la Nuit Eternelle, aux Îles Brisées, la gardienne déclenchait une révolte dans le Caveau de sa sororité, permettant aux démons de s'emparer de la dépouille d'Illidan Hurlorage. Dans le même temps, l'Alliance subit un terrible revers sur le Rivage Brisé où de nombreux elfes de la nuit perdirent la vie. Le continent entier livré à l'influence de la Légion, Tyrande et ses alliés durent mobiliser de grands efforts pour espérer repousser l'invasion et sauver Azeroth même de la destruction. Sur l'île des gardiennes, au sud des terres maudites d'Azsuna, de puissants héros se rendirent dans le caveau de l'ordre pour abattre Cordana et ainsi venger ses soeurs trahies.

Dans la contrée reculée de Val'sharah, le seigneur Xavius se manifesta et corrompit l'arbre monde Shala'nir, libérant le Cauchemar d'Emeraude dans toute la région. Au cours d'une course poursuite qui s'avéra être un piège du seigneur des Satyres, Malfurion fût capturé et Ysera la Rêveuse frappée droit au coeur par la Larme d'Elune corrompue par Xavius. Seul un miracle de la déesse Elune même libéra l'esprit d'Ysera et permit la purification de l'artefact. Dans le même temps, de puissants héros affrontèrent les avatars du Cauchemar dans les tréfonds même de ce dernier, détruisant l'essence de Xavius. Sur la côte, les gardiens de Val'sharah, les Tisse-Rêve, luttèrent contre les forces réincarnées du seigneur Kur'talos Corvaltus au Bastion du Freux, mettant un terme à la machination du Nathrezim Dantalionax. Ces incursions ne furent pas isolées ; elles s'inscrivaient dans un contexte d'invasion global durant lequel même le mont Hyjal fût menacé. Depuis la Sylverêve, un bosquet situé au nord de Val'sharah, le Cercle Cénarien commande ses opérations à travers le monde est contribua largement à sauver celui ci du Cauchemar d'Emeraude en neutralisant ses principaux agents.

La guerre dans les Îles Brisées fût également marquée par le retour d'anciennes factions alliées aux elfes de la nuit. L'antique cité de Suramar, jusque là épargnée par un large bouclier magique, se révéla aux yeux du monde. La grande Magistrice Elisande qui avait pourtant soutenu la résistance kaldorei durant la guerre des Anciens fût contrainte de pactiser avec la Légion Ardente pour sauver les siens. Si bien qu'une résistance s'organisa au sein de son peuple, les shal'dorei, pour contrer ses plans. Lorsque la résistance et ses alliés furent suffisamment forts, la prêtresse Tyrande mena une armée de sentinelles droit sur la capitale, mettant un terme au règne d'Elysande. Menacée elle aussi par les troupes d'Elysande, la mythique garde de la Lune descendit de sa forteresse du nord de Suramar pour assister les héros dans leur quête.

A l'heure actuelle, le Cercle Cénarien poursuit l'effort de guerre contre la Légion. Après avoir brisé l'étreinte de celle ci sur la Tombe de Sargeras, il envoie ses meilleurs éléments aux confins de l'univers, sur le monde d'Argus, afin d'éliminer à jamais la menace représentée par les démons.


Dernière édition par Asra le Dim 22 Oct 2017 - 17:45, édité 8 fois
avatar
Asra
Admin

Classe : Guerrière

Voir le profil de l'utilisateur http://flechelunaire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des Elfes de la nuit

Message par Asra le Lun 9 Oct 2017 - 22:33

Chronologie :

- 15 000 BDP : Naissance de la race elfique
- 10 000 BDP : Guerre des Anciens
- 9400 BDP : Formation de l'Ordre des Sentinelles
- 9300 BDP : Guerre du Satyre, fondation du Cercle Cénarien
- 7300 BDP : L'Exil des Bien-nés, début de la Longue Veille
- 975 BDP : Guerre des Sables Changeants
- 20 ADP : Troisième Guerre
- 22/24 ADP : Création de Teldrassil
- 27 : Expédition en Outreterre
- 28 : Guerre de Norfendre
- 29 : Trahison de Fandral
- 30 : Sauvetage des worgens, début du Cataclysme
- 32 : Invasion de Pandarie
- 34 : Expédition de Draenor
- 36 : Retour de la Légion Ardente
avatar
Asra
Admin

Classe : Guerrière

Voir le profil de l'utilisateur http://flechelunaire.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum